Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus  
  Accueil > Evénements >

Cher Macron, n’oubliez pas le 8 mai 1945 !

lundi 8 mai 2017, écrit par : Liberté

Curiosité et ironie du sort, cette année, le 8 mai coïncide avec les élections législatives en Algérie et présidentielles en France. Les Algériens se sont vus proposer 12 000 candidats de 63 partis pour les législatives, les Français quant à eux, se sont vus proposer un anti-vote entre une candidate qui leur fait globalement peur, et un autre qui « rassemble les espoirs ». Une semaine pléthorique pour les deux pays qui finit par l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République française.

Il y a 72 ans jour pour jour, soit le mardi 8 mai 1945, la France en liesse fête la fin du nazisme, une manifestation tourne au drame. A l’appel du PPA (Parti du peuple algérien), tirailleurs algériens à peine rentrés chez eux et population veulent rendre hommage aux leurs, tombés durant la Seconde Guerre mondiale. Dans le cortège, parmi les drapeaux alliés et français, pointent des drapeaux algériens. Ordre est donné de tirer sur leurs porteurs.

A Sétif, Guelma et Kherrata, la répression se poursuit pendant des semaines, faisant des dizaines de milliers de morts. La France a lâché l’Algérie, les hauts dirigeants de l’époque, n’avaient pas tenu leur promesse de rendre son indépendance à l’Algérie si les Algériens acceptaient de s’engager avec les Alliés contre l’Allemagne Nazie, mais la France se contenta d’assouvir ses intérêts. Paradoxalement, certains Algériens croient toujours aux promesses des dirigeants français !

Les gens massacrés ne l’étaient pas pour diversité d’avis, mais à cause d’un idéal. La liberté. Ailleurs, il fut célébré dans les interstices de la capitulation de l’état-major allemand la fin de la Seconde Guerre mondiale, où pourtant 150.000 Algériens s’étaient engagés dans l’armée aux côtés de de Gaulle. Ce fut la fin d’une guerre. Cela pour les Européens. Mais pour d’autres, en Algérie, ce fut la fête dans l’atrocité d’une colonisation et d’un impérialisme qui ne venait en ce 8 mai qu’annoncer le plan de redressement des volontés farouches et éprises de ce saut libertaire.

Un siècle et demi plus tard, la « mission civilisatrice »

Il y a 130 ans, la France est venue, sous prétexte de « Reconquista », plonger le pays dans un siècle et demi de malheurs, voulant prendre, en se justifiant, en vain, ce qui ne lui a jamais appartenu. Des années après l’indépendance de l’Algérie, on se demande encore si les maux de l’Algérie viennent de ceux qui l’ont envahie et profité de ses richesses, de ceux qui ont récupéré sa révolution ou de ceux qui, sous peine d’argument électoral, veulent réécrire l’histoire en tentant de justifier l’injustifiable.

C’est dire qu’après deux siècles de la révolution française, certains n’ont encore rien compris à la liberté et ont oublié que chaque révolution naît pour conquérir la liberté et non pour prendre, de force, ce qui ne nous appartient pas.

Ainsi, auprès de l’opinion publique française et européenne, a-t-on souvent justifié et légitimé pendant plus d’un siècle la conquête de l’Algérie. Mais la défense et la promotion de la « mission civilisatrice » coloniale ne fut pas le seul apanage des colons, militaires et politiciens à l’époque, elle l’est autant pour quelques-uns aujourd’hui et il ne s’agit pas seulement de Marine Le Pen mais de tous ceux qui pensent comme elle et lui ont donné leurs « voix ».

Mais dans le concert général des louanges et de la ferveur patriotique en France, s’élèvent, toutefois, quelques voix dissonantes. A l’époque, la voix éloquente d’Alphonse Lamartine s’est élevée à travers un discours donné à la séance du 10 juin 1846 à la chambre des députés, dans lequel il déplora les abus du gouvernement militaire en général et la politique de la terre brûlée pratiquée par Bugeaud en particulier, ainsi que les nombreuses et injustifiables souffrances et humiliations du peuple algérien.

« C’est cette autorité militaire qui a adopté pour l’expulsion, le refoulement des Indigènes, ce mot que je rougis de prononcer à cette tribune, comme la France a si souvent rougi de l’entendre et de le voir se signaler dans ses actes, les razzias (M.Lamunière, 793).

Aujourd’hui, d’autres voix dissonantes rougissent à l’instar de celle de Macron qui, en voyage en Algérie, au début de sa campagne, avait qualifié la colonisation de « crime », de « crime contre l’humanité » et de « vraie barbarie ».

« La colonisation fait partie de l’histoire française (…). Ça fait partie de ce passé que nous devons regarder en face en présentant aussi nos excuses à l’égard de celles et ceux envers lesquels nous avons commis ces gestes », a-t-il dit au cours d’une interview accordée à une chaîne locale.

A contrario, d’autres voix, qui ne font pas rougir les autres, continuent de résonner. Elles appellent à dresser un mur contre l’immigration et à s’auto-féliciter de la « mission civilisatrice coloniale ». Du côté algérien, le silence est maître-mot, aucun politicien, journaliste ou responsable n’a appelé solennellement la France à reconnaître ses crimes.

En France, certains comme JP Raffarin, pensent que, évoquer le sujet de la colonisation c’est ressortir des histoires pour diviser, pour remobiliser et que cela ne sert à rien d’ « agiter des cicatrices qui sont encore très douloureuses », ce qui est dépourvu toute morale car on ne peut se permettre de rêver d’une France insoumise quand on accepte la soumission des autres et qu’on refuse de se réconcilier avec son passé.

Pourtant, cette France qui a voulu se surpasser aux dépends d’une Algérie fébrile, n’a pas remporté son pari. Quelle fierté y a-t-il à devoir choisir entre ce que l’on méprise et ce que l’on appréhende ? N’est-ce pas une honte pour la France des siècles après la révolution de 1789 de voir le Front National de l’extrême droite en course vers l’Elysée, passer en second tour ?

Et ce n’est pas seulement aux dirigeants français qu’il faut en vouloir car, si la France coloniale a assassiné nos martyrs, notre régime lui, les a tués une énième fois avec son fiasco électoral et sa lâcheté politique.

Si l’on se dit soucieux du sort de l’Algérie, noyée dans l’insécurité politique, sous le règne d’un président fébrile et d’un clan mafieux, trop attaché au pouvoir. On devrait l’être autant, pour la République Française qui n’a gardé de République que le nom en faisant table rase sur ses valeurs morales, qui, jadis, la distinguaient.

Le gouffre identitaire qui guette la France ne fera que se creuser davantage car nous assistons à une phase de l’histoire où les Français ne savent plus qui ils sont réellement ni ce qu’ils veulent. Toute chose étant égale par ailleurs pour l’Algérie.

Cela étant, il faut reconnaître qu’il y a un brin d’espoir qui émane des dernières législatives algériennes, le message du peuple qui a « fait entendre sa voix » par l’abstention représente un message fort. Un silence assourdissant qui ridiculise des quidams assoiffés de pouvoir. Et une lueur d’espoir du côté français aussi qui « malgré tout » n’a pas laissé passer l’abîme.

« Contrat social rompu »

Dans leur quotidien, dans leurs coups de gueule et dans leur dégoût les Algériens, comme les Français, ont dit non à leur façon. Et cela ne choque pas car, comme le veut la loi du contrat psychologique, lorsque les promesses ne sont pas respectées entre deux parties, essentiellement par la partie qui gouverne, il y a rupture de ce contrat et donc, déception totale de la partie gouvernée. La rupture, elle, s’est faite depuis belle lurette entre les Algériens et ceux qui les ont exploité, malgré eux, dans un concert général de langue de bois et de théorie du complot de « la peste ou le choléra ».

En réalité, c’est le contrat social qui est rompu, tant en France qu’en Algérie. Et il faudra attendre, au moins deux générations, pour le voir renouvelé. Des deux côtés de la méditerranée, les hommes devraient revoir leurs priorités et leurs valeurs et leurs sociétés devraient faire en sorte d’identifier leurs maux et les guérir.

Oui, la France et l’Algérie ont besoin de rêver et de croire au monde idéaliste de Platon car pour avancer, il faut avoir la force de rêver. Mais avant de reconstruire et de « passer à autre chose », il est essentiel de se réconcilier avec son passé et de reconnaître ses erreurs.

Comment oublier que la France coloniale qui a réaffirmé son pouvoir dans le sang a assassiné 45.000 Algériens en un seul jour ? Moi je n’oublie pas. La France doit avoir le courage de reconnaitre ses crimes et l’Algérie quant à elle, doit avoir le courage de laisser rêver ses enfants.

Ab absurdo, les promesses dorées de Macron et de son prédécesseur de reconnaître les crimes commis restent chimère. En Algérie, tant que le pouvoir corrompu et lâche étendra son mandat et fera la sourde oreille devant la volonté du peuple, les crimes ne seront pas reconnus.

Mounira ELBOUTI

38 commentaire(s) publié(s)
Aziz :
avant de parler à macron sur le 08 mai 45, il faut commencer par nous même, cette évènement de génocide n’est pas reconnu officiellement par notre constitution, ni par le ministère des moudjahidines, il n’y a aucun recensement des morts ni la reconnaissance des vivants. Je défi quelconque pour me répondre s’il une reconnaissance officielle de l’état algérien a part les défilées, les conférences et la ZERDA(couscous mouton) au nom du génocide.
nosy-bé :
Bien avant 1830 , les turcs et français savaient ce qui allait advenir de ce pays ..Quelques algériens l’appréhendaient et certains le souhaitaient..Les turcs ne tenaient plus cette partie de leur empire construite sur la prédation et la promesse de lui assurer la protection en cas d’ invasion étrangère .Les français construisaient aussi leur empire , comme les anglais , les espagnols , les portugais , les hollandais...C’était à la mode en ce temps ,et une grosse partie de l’Histoire est ainsi construite . Comme beaucoup d’autres avant eux ,les français prétendaient apporter la civilisation et chasser l’occupant ,responsable selon les dires du moment des malheurs et pertes de temps .Sous le prétexte de chasser donc l’ottoman et ses alliés autochtones opposés à l’opération ,la France livrait batailles et prenait possession du pays . Entre 1830 et 1900,elle n’a jamais cessé de tuer ,bannir ,punir ..pour s’installer .Les algériens ,étaient-ils prêts a résister ,à faire valoir dans les faits une (...)
Said :
tout a fait en accord avec AZIZ... j’ajouterai : qu’il faudrait commencer d’abord par : BOUTEFLIKA N’OUBLIEZ PAS BENTALHA, RAIS, SIDI MOUSSA, RAMKA...ÉTÉ 1997 - 1998.
Nagib :
Merci beaucoup pour cet article. En attendant l’autre reconnaissance, et celle-d’ici, Y a celle de tous les citoyens d’ici et de ...la bas. Cette dernière suffit et elle est loin d’être hypocrite en n’obéissant pas à certains calculs, Ne répondant qu’à un seul appel celui du cœur..
El Askouri :
MERCI... Mounira ELBOUTI Merci pour cette charge émotionnelle !
KARIMA de BEL AIR :
CHER BOUTEF n’oubliez pas le 5 juillet 1962 , date à laquelle tous les rapaces que comptait l’Algerie ont commencé à dépecer le pays et se partager ses richesses au détriment du peuple !!! et 55 ans aprés la situation est pire encore !!! Mme X balayez devant votre porte avant de donner des leçons de morale à Mr Macron - élu par les Français sans triche, ni magouilles !
Amar :
ce serait vraiment naïf de croire qu’il y aura un changement dans la politique de la France avec l’élection de Macron. les nations puissantes pensent d’abord à protéger leurs intérêts stratégiques et économiques, ceci, quelque soit le nom du président élu.
Djafari :
Les rassemblements qui mobilisaient jadis, en France, les intellectuels dénonçant la guerre d’Algérie, celle du Viet Nam, la barbarie israélienne ou l’intervention contre l’Irak ont disparu. Des voix, telles celle d’Alphonse de Lamartine, ce grand humaniste proche de l’Islam des lumières, sont devenues une denrée rare, de plus en plus rare par les temps qui courent ! Force est de constater que l’espace ainsi libéré concède la plus belle part aux extrémismes les plus pathétiques. La trame de votre texte agréable constitue le parallèle sans cesse affiché entre la dérive identitaire d’une France post printemps arabes effarouchée par les attentats et une Algérie, au pouvoir sénile et délabré, qui s’accroche avec l’énergie du désespoir aux derniers privilèges que le pétrole peut encore offrir, mais de moins en moins et pas pour longtemps. Dans un tel contexte, la notion de génocide du 8 mai 1945, étroitement liée à celle d’armistice franco-allemand, s’est évaporée avec les dernières volutes de fumées des (...)
...Amicalement :
...Cher macron, n’oubliez pas le 8 mai 45... Les gens qui sont morts le 8 mai 45, sont sortis pour donner presque le meme message : Chere france n’oubli pas tes promesses de liberté pour l’Algerie ...Replique de la france ????...Tout le monde la connait.. Arretez cette mesquinité...Cette façon presque pitoyable de vous adresser a tout ce qui peut etre francais...Ça degoutte. Macron est dans son pays, nous somme dans le notre...Soyons de bon voisins, sans plus...
Al Brisidane Macron :
Reponse de Macron Chere Mounira Al bouti tu peux attendre
S :
Il aurait fallu faire article dont le titre est : Chers Rapaces d’après l’indépendance, n’oubliez pas le 8 mai 1945 !
Djafari :
...(Suite) Dans un tel contexte, la notion de génocide du 8 mai 1945, étroitement liée à celle d’armistice franco-allemand, s’est évaporée avec les dernières volutes de fumées des champs de bataille parsemés de corps à peine refroidis des héros et des martyrs entassés les uns sur les autres. Monsieur Macron, pour des raisons évidentes de commerce électoral, a essayé de séduire un électorat Maghrébin peu enclin à la fréquentation des isoloirs, mais ses réelles intentions ne sont destinées qu’à contrebalancer son positionnement, dès le début de son mandat, sur l’atlantisme ambiant qui a préempté l’Union Européenne et qui fait le pari de s’aligner sur l’extrême droite Israélienne. Cette extrême droite qu’il combat en France et qu’il soutient au Moyen Orient comme ses prédécesseurs.
Observateur :
Quelle Belle réplique de notre Karima de Bel-Air ! Mes sincères Hommages, Karima !
Algérien :
@ Aziz Très bien vu, cher frère ! Le 6 avril 2013 l’association, des anciens élève des lycées Malika Gaid et Mohamed Kerouani, avait organisé une conférence dans la Maison de la Culture à Sétif. La conférence était animée par les historiens Benjamin Stora et Abdelmadjid Merdaci, sous le thème : « Réflexions sur l’Ecriture de l’Histoire de l’Algérie Indépendante. » Abordant le sujet des massacres du 8 Mai 1945, Benjamin Stora disait que pour écrire cette histoire commune, il faut que les historiens des deux rives fassent un état des lieux. C’est la que l’historien algérien Abdelmadjid Merdaci disait, si les Français ont la liste nominative des victimes européennes (103 victimes), la nôtre reste à faire et qui se chiffre en dizaines de milliers ! Voilà, inutile de demander quoique se soit, à Macron ou autre, tant que ce dossier n’est pas pris au sérieux, par l’ALGERIE. A mon humble avis, ce ne sont pas ceux qui ont érigé résidence aux champs Elysées et ont casé leur progéniture en France (...)
Mimoune :
Mais je n’en peux plus de vous, Macron et toute cette génération n’ont rien à voir avec le 8 mai 45. Avancer bordel et regardez-vous avant de l’ouvrir Regarder dans quel état vous avez laissé l’Algérie, regardez votre comportement. vous savez que jaser et critiquer, si au moins vos critiques étaient positives. Aller continuez à couler l’Algérie, vous êtes les champions. Bravo
KARIMA de BEL AIR :
@ ZOMBi réquisitoire violent mais excellent d’ailleurs plus ils se font enc. plus ils en redemandent , à croire qu’ils aiment ça !! ils suffit de voir tous ces rats a genoux devant Saadani ou Sellal pour un morceau de kessra ! -
Commentaire n°273554 :
Salama alikoum, @ zombi... Vous pouvez donner votre avis, sans employer de tels mots vulgaires !!! Ce site est visité par des familles entières !!! Allez-y faire la révolution contre les généraux.... Euhcheume 3la assleuk !!! Pour revenir au sujet : Il ne faut rien attendre ni de Macron, ni des despotes qui nous ont confisqués tout un pays, notre liberté, et notre indépendance ! Ils se soignent en France.....ont une carte de séjour ou la cni Française, s’habillent en France, leurs épouses et leurs filles viennent se faire coiffer en France, leur progénitures étudie en France, ils viennent se saouler en France !!! Donc, rien à attendre de ces corrompus !!! VIVE L’ALGERIE ! GLOIRE A NOS MARTYRS !!!
Commentaire n°273556 :
A mon avis, le génocide du 8 Mai 1945 fait partie de l’histoire et des mémoires de l’Algérie. Ces martyrs de la cause nationale n’ont rien demandé à la France et ils ont obtenu la liberté pour le peuple algérien. Concernant Marie Lepen, elle a bien raison, il faut reconnaitre les bienfaits de la colonisation de l’Algérie cis à vis de toutes les infrastructures hôpitaux, écoles, routes, les habitations et l’héritage de la culture française. Les commentaires sont écrits en Français. Il faut tourner la page et penser à l’avenir. Pour les obstinés, il ne faut plus aller en France pour se soigner ou pour autres choses. La France reconnaitra son crime aura lieu seulement après que les japonais demandent pardon aux chinois, les turcs demandent pardon aux arméniens, les USA demandent pardon au Japon pour Hiroshima et Nagasaki. Les immigrants américains (du nord et du sud) demandent pardon aux autochtones massacrés. Il ne faut pas mettre de la pression sur un jeune président d’un autre état. Il faut d’abord (...)
khali :
pourquoi interpeller Macron, alors que nos dirigeants se moquent de nous, des morts, des martyres, et bafouent les règles élémentaires de la vie de société en interne (nationale) et en externe (internationale) le vol du 4 mai, validé en est la preuve de ce mépris à l’endroit de tous le peuple algérien qui se laisse faire et accepte cet état de fait de par sa complicité et sa complaisance Monsieur Macron sait ce qu’il fait et sait de quoi son peuple est capable s’il connait une dérive de la même façon nos dirigeants (pour ne pas personnalisé la responsabilité qui est collective) savent se qu’ils fond et savent de quoi nous sommes capables lorsque nous sommes méprisé, traînes dans la boue, piétinés (aucune réaction de la part de notre peuple qui essaie d’imiter le corrupteur, les corrompus, les voleurs, (...)
merouche charaf éddine :
salam oualikoum-les algériens veule un président jeunes et intéligent et pas millitaire en 2019 les éléctions présidentiel en algérie sa va étre carnaval fi dachra avec tout c’est guingniol de vieux.inviter ou pas le calcul d’alger et c’est dirigeant pourqoi le future président de la république française emmanuel macron qui apasser deux jour a alger n’a pas était au maroc ni en tunisie pour aller voir les français ou en outre mer il et venue uniquement a alger en algérie .Et ce n’est pas seulement aux dirigeants français qu’il faut en vouloir car, si la France coloniale a assassiné nos martyrs, notre régime lui, les a tués une énième fois avec son fiasco électoral et sa lâcheté politique. Si l’on se dit soucieux du sort de l’Algérie, noyée dans l’insécurité politique, sous le règne d’un président fébrile et d’un clan mafieux, trop attaché au pouvoir et a vouloir faire des affaires personnelles avec d’otres dirigeant politiques venue d’otre pays comme la france la preuve . On devrait l’être autant, pour la République (...)
Djafari :
Nous n’avons pas besoin de la reconnaissance de la France ! Il nous suffit de laisser le colonisateur porter seul, sur sa conscience ( mais je doute qu’il en ait une), le fardeau de sa barbarie et de sa honte qui a fini par ternir à tout jamais une histoire en principe brillante mais entachée du déshonneur le plus avilissant. La reconnaissance de ce génocide nous est acquise par le Monde entier et par l’Histoire, même s’il y a une divergence sémantique et juridique entre les notions de génocide et de crime contre l’humanité.
merouche charaf éddine :
salam oualikoum-qui et emmanuel macron https://fr.wikipedia.org/wiki/Emmanuel_Macron dans la main du diable aucune arme n’et fiable pour les dirigeant algériens qui veule faire des affaires personnelle au non de l’algérie vous aller devenir c’est serber comme hadés dieu des enfers gréc.
HABITANTS CITÉ CRS :
MOI JE DIRAI À MON TOUR, MR MACRON N’OUBLIERA PAS LE 8 MAI 45 PUISQUE IL EN A PARLÉ DURANT SA CAMPAGNE ELECTORALE ,JE DIRAI AUSSI A NOTRE CHER WALI MAASCRI NACER , DE NE PAS OUBLIER D’OUVRIR DES ENQUÊTES JUDICIAIRES SUR CE QUI SUIT : UNE BÂTISSE EST EN COURS DE RÉALISATION AU NIVEAU DU TRIANGLE-MORT EN FACE DE LA POLICE CRS DANS LE CADRE D’UNE DENSIFICATION DU PROJET, POURQUOI AU TEMPS DE L’EX MAIRE MOHAMED DIB CETTE POCHE A ÉTÉ LAISSÉE VIDE (voir permis de construire initial et pourquoi cette DENSIFICATION ?) *LES TERRASSEMENTS GÉNÉRAUX EN TERRAIN ROCHEUX EXCAVÉS PAR ALCIB A COÛT DE CENTAINES DE MILLIONS EN DEHORS DE L’ASSIETTE DU PROJET ET SITUÉ EN FACE DES LOGEMENTS DE FONCTION DE L’ÉCOLE AMIRA LA PINÈDE EST DESTINÉ EGALEMENT A RECEVOIR UN AUTRE PARKING POUR LES BLOCS D’EN BAS(au sud) ETANT DONNÉ QUE LES PARKINGS DES BATIMENTS SONT TRÈS EXIGUES ET LES VÉHICULES N’Y PEUVENT PAS STATIONNÉS,CE QUI EXPLIQUE CET ACCAPAREMENT FLAGRANT DE CE TROTTOIR AU VU ET AU SU DE TOUT LE MONDE,PIRE ENCORE ,UN ACCORD (...)
zombi :
A Commentaire n°273554 : réponse ; Monsieur et cher concitoyen vous trouvez vulgaire les mots que j’ai employé a l’encontre de notre peuple qui a depuis l’indépendance (1962) subi les pires humiliations a savoir : 1- Coup d’état du feu Boumediene avec des centaines de morts 2- expropriation des terres et des biens du peuple ( au nom de la révolution agraire qui était un fiasco ) 3 - Léconomie de bazar sous Chadli ( a partir de cette politique d’anarchistes trafique d’armes , d’or, de drogues etc) et/ou les gueux se sont enrichis et c’est la ou a commencé l’exode rurale ’’ adieu la révolution agraire 4- Les années noires ANNEES 90 et c ’est l’extrémisme religieux aveugle qui s’installe dans notre pays c’était les temps où on nous ramenez des vieux prêcheurs salafistes, des frères musulmans d’Égypte etc: : c’était les années de frayeurs avec autant de morts que durant la guerre de libération algérienne ; 5- Et maintenant c’est les années d’un pouvoir de dictature tenu (...)
Commentaire n°273575 :
Plus crédules. ...et débiles je n’en ai pas rencontrés.....
Aïssa :
Que nos dirigeants algériens fassent leur Devoir de mémoire, au lieu de l’attendre de la part d’un français..... mais nos dirigeants n’ont pas beaucoup de temps pour notre Peuple algérien, parce qu’ils emploient toute leur énergie à voler notre argent pour eux, leurs enfants, leurs proches ! ! ! Salam.
Woman :
NON, c’est d’abord à nous de ne pas oublier le 8 mai 45, le 1er novembre 1954... nous et d’abord nous Non pas s’en souvenir comme des dates en l’air que nous rabâchons le moment venu avec cinq drapeaux qui flottent, trois youyous poussés, deux zornas qui grincent et un discours, toujours le même : vide de sens Justement c’est le SENS de ces dates dont il faut nous souvenir et plus encore : réfléchir et agir en conséquence : POURQUOI ces événements-là, PAR QUI exactement les sacrifices consentis et dans QUEL BUT pour l’Algérie et les Algériens ! Les Français se souviennent de Vercingétorix comme nous nous souvenons de Massinissa, de Jeanne d’Arc comme nous de Diyya El Kahina, des massacres des SS comme nous de ceux des colons mais EUX ne s’arrêtent pas là Ils suivent les enseignements de leurs philosophes, de leurs penseurs à qui ils donnent la première place dans leur enseignement scolaire pour apprendre à leurs enfants A PENSER LIBREMENT- si Marine Le Pen a été rejetée c’est parce que JUSTEMENT (...)
nosy-bé :
De mon précédent commentaire ,nous avons perdu la partie relative à l’évènement du 8 mai...soit l’essentiel du texte . Chez nous , au nom de la révolution ou de discrètes dispositions ,le ciseau revendique sa part de liberté pour rendre son sujet lacéré, moitié , entier ,ou même un peu plus qu’il n’espérait . C’est une conséquence ,non négociable ,dit-on, du changement de statut du pays. L’Algérie n’est plus colonie de la France ;elle s’en est émancipée . Le machin ,dépositaire de la souveraineté nationale ,au nom des évènements du 8 mai et de ceux qui en ont suivi ,dit ce qu’il faut ou ne pas faire , dit dans quelle langue il faut dire et chanter , de quel côté gît Dieu ,comment perdre ou gagner au loto ,ou être le représentant de la volonté des locataires du pays à tout moment ! Le 8 Mai 1945 ,les allemands,mais pas seulement, étaient anéantis ,les japonais recevaient sur la tête une bombe dite atomique ,les soviétiques présentaient un bilan de 27 millions de morts et 1 500 000 pour la seule (...)
Commentaire n°273587 :
a-ha il ya une experte en enc. parmi nous et qui en redemande ha ha ha ha quand a macron( un socialiste de chez Rothschild ) c’est l’ establishment sioniste qui la place a la tète de la france par un subtil jeux pour éviter un trump 2 il faut croire que les français sont plus bougnoule et bicot que les nôtres ha ha ha ha.........................................
Commentaire n°273588 :
@Mr Boutebna ¨Pourquoi avez vous censure Zombi, C’était un commentaire correct. etes vous blesse par sa vérité ou etes vous soumis à une bression des imbéciles bigs brothers . C’est quoi la liberté d’expression et quell est votre réglement pour se permettrer de laisser passer un commentaire et bloquer un autre ? Je ne suis pas Zombi et je pense que c’est une mauvaise action de votre part. Arretez de votre paternalisme sur les gens qui sont corrects, nationalistes et surtout honnetes.

Réponse de Boutebna N. :

Merci pour votre remarque. Le commentaire en question a été signalé par un internaute à cause des mots jugés trop vulgaires. Après vérification, nous l’avons retiré.
nosy-bé :
(suite) ....pour la seule bataille dite de Stalingrag . Quelques temps plus tard ,le Tribunal de Nuremberg jugeait et punissait les fauteurs . En France le grand maréchal était conduit dans une geôle pour avoir,dit-on, failli .C’était pour un temps ,parce que le grand militaire avait choisi d’éviter la guerre qu’il ne pouvait pas gagner . Puis tout le monde se mit à corriger les erreurs du récent passé .On fit sécher les larmes ,enlever les gravats ,nettoyer les espaces ,puis les esprits . Quelques années plus tard ,le monde avait presque oublié .Les vainqueurs et les vaincus ont travaillé ensemble pour redonner vie à des pays et peuplades qui n’y croyaient presque plus . Tous les protagonistes ont convenu de faire la paix et l’amour ,pas la guerre et la mort . En Algérie on continue de transporter les cadavres de ceux morts depuis longtemps ,pour justifier je ne sais quoi ,de réclamer des excuses .. Pendant que nous y sommes ,pourquoi ne pas exiger le même geste des Italiens , des phéniciens (...)
merouche charaf éddine :
salam oualikoum-le pouvoir secret suite a mon commentaire sur le émmanuel macron et une petite vidéo https://www.youtube.com/watch?v=f1sL2H2J7 et https://www.youtube.com/watch?v=Vc88QdLXH5A c’est eus qui on fait apelle a lui si il coule il ne font pas couler l’algérie et son peuple il se démerde c’est vieus con.....touche pas au bléd
Commentaire n°273597 :
Vous pouvez attendre.....
KHELIFA ALBEURRI :
Salama alaikoum, @ Commentaire n°273588 ..... Je suis celui que vous traitez d’imbécile.... Je suis l’imbécile qui a signalé le message vulgaire de celui que vous estimez nationaliste et honnête.... Si ce contenu ne vous choque pas, bien vous en fasses.....Moi, il me choque...et je suis sûr que d’autres internautes ont été choqués !!! Quand on est éduqué, on n’emploie pas de telles obscénités, point barre !!! Commencez par respecter autrui et vous serez respecté..... Votre imbécile de service.....
Aïssa :
Ouvrons nos yeux bien grands, pour analyser notre réalité au quotidien, et construire notre avenir....au lieu de chercher toujours les fautifs du passé : c’est vrai, mais ça évite de voir notre triste réalité en face malheureusement (cf. le taux de participation aux élections !!!!!!). Salam.
Commentaire n°273610 :
@KHELIFA ALBEURRI Vous n’avez vu que la vulgarité et vous n’avez rien estimé des mots directs du cœur et du désarroi des gens qui sont clairs, honnêtes, nationalistes sans langues de bois ou hypocrisie. Je vous cite Pour élire des minables de chez minable.... Vous avez ce que vous méritez...des minables.... Adieu mon pays.... N’est-elle pas une insulte. Je vois que vous avez troqué votre âne et dromadaire contre le drapeau algérien et vous êtes venu nous réciter les refrains que tout le monde connait et en a marre de les réécouter. Je suis sûr que vous n’avez pas compris le sens argotique de big broher, vous n’êtes pas concerné. Je n’ai rien de personnel contre vous ou tout anonyme. Si vous seriez têtu comme l’animal qui rit, je vous ferai toutes mes excuses Slang : (...)
KHELIFA ALBEURRI :
Salama alaikoum, Commentaire n°273610..... Vous pouvez éplucher toutes mes interventions sur ce site....je vous mets au défi de trouver un seul mot obscène !!! Mais êtes-vous dans la capacité de différencier le mot minable et les propos que j’ai signalé au modérateur....permettez-moi d’en douter.... Je ne comprends votre anglais... Mon niveau est le certificat d’études primaires.... Un peu de beureuli pour vous remonter le moral....je ne mets pas l’âne....

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles