Accueil > Evénements >

Eau : entrée en exploitation de 21 forages

mercredi 9 août 2017, écrit par : APS

Un nombre de vingt-et-un (21) forages seront exploités à partir du mois en cours dans la wilaya de Sétif en vue d’améliorer sensiblement l’alimentation en eau potable dans plusieurs de ses communes, apprend-on auprès du ministère des Ressources en eau.

"Plusieurs communes de la wilaya de Sétif connaîtront très prochainement une amélioration sensible dans l’alimentation de l’eau potable grâce à la mise en exploitation progressive de 21 forages à partir du mois d’août 2017", indique la même source.

Le débit exploitable prévu est de plus de 50.000 m3/jour au bénéfice d’une population de plus 280.000 habitants, fait savoir le ministère qui précise

que les villes et les localités concernées sont Sétif, El Eulma, Ain Abessa, Ain Raoua, Ain Lahdjer, Ain Azel, le couloir El Hamma, Boutaleb, Bazar Sakhra, Rmada, Ain Oulmen, Tiner, Ksar El Abtal, Ain Arnet, Taya et Bir Haddada.

Il s’agira, en premier lieu, de mettre en service de 2 forages d’un débit de 20 litres/S chacun dès la première quinzaine du mois d’août, soit un apport supplémentaire de 3.456 m3/jour, a expliqué la même source.

"Le reste des forages réalisés dans ce programme seront mis en service progressivement des l’achèvement des travaux de raccordement, d’équipement et d’électrification", a fait savoir le ministère.

Ces forages impacteront positivement le service public de l’eau notamment par l’amélioration de la fréquence et des plages horaires de distribution, avance-t-il.

Selon le ministère, en plus des 21 forages,-cinq nouveaux forages financés dans le cadre du Fonds national de l’eau vont être lancés sous le sceau de l’urgence pour soulager la situation de l’alimentation en eau potable de la ville de Sétif".

"Le lancement de tout ce programme fait partie des mesures prises par le secteur pour faire face à l’augmentation sensible de la demande en eau potable durant la saison estivale", a-t-il poursuivi.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°275073 :
Pauvre Algérie Paradoxe Ou trouver l’eau à AIN X,Y,Z. C’est une catastrophe. Depuis Eglise Saint Augustin remplacée par la mosque Ibn Badis, les cigognes ont compris que tout tourne au mal. C’est du bricolage, il faut finir les travaux en cours des barrages et leurs interconnexions. la negligence de la sécurité hydrique se traduit par 2000da/citerne
azouz le retraité :
Dans tous ça, le comble c’est que le directeur des ressources en eau de la wilaya de setif , le chef de service de l’AEP et le chef de service de la mobilisation sont partis en congé annuel pour 30 jours,vous parlez de service publique !!!!!! Foutaise !!! Au temps de l’ex directeur Mr MENAD CHEREF,parti à chlef ça marchait merveilleusement bien.pour ce nouveau arriviste d’ADRAR ,nous constatons que notre wilaya est trop grande pour lui,d’ailleurs depuis son arrivé en février, c’est la DÉBANDADE !!ETTAYEH KTHAR MEN ERREGUED .....
Commentaire n°275076 :
JE demande à l’aps de faire le point sur cette opération une fois ces 21 forages achevés en septembre prochain, vous saurez que ça sera du KHORTI FEL KHORTI , le pari est lancé. 90% de ces forages seront négatifs, pas d’eau comme durant l’année 2001.
khali :
ce qu’il faut retenir : : des promesses encore des promesses toujours des promesses de la part des vendeurs des rêves ’’’ mettre en service de 2 forages d’un débit de 20 litres/S chacun dès la première quinzaine du mois d’août. +++++ Le reste des forages seront mis en service progressivement des l’achèvement des travaux de raccordement, d’équipement et d’électrification.++++ 2020 pour les survivants ++++ pourvu que l’eau ne sera pas détournée à d’autres fins (piscines et potagers de .... )
bougaa :
C’est une fuite en avant, c’est un pansement sur une jambe de bois. Encore une solution temporaire qui ne résoudra rien sur la durée.
samir-milan :
finallement,pour les puies du petrole en cruse jusquaux 10.000 metres ou plus pour l’eaux 200-500 metres jusqua 2017 !,parceque le prix du petrole trop bas !,alors le futur invest. c de l’eaux.
algé-rien :
Eau : entrée en exploitation de 21 forages.........pour les barons et autres magnats du système...Le commun des algé_riens se contentera de l’eau d’égout du robinet qui coule un jour sur 10 si on a de la chance....
merouche charaf éddine :
salam oualikoum l’algérie a acheter des usine de désalement d’eau de mer et faire le realait en installant des tuyau c’est un travaille titanésque avec des ingénieures pour le traser pour alimenter tout les villages et villes et construction de petite stations d’épuration et des point d’eaux ou des chateaux d’eau avec un controle de la qualiter de l’eau en laboratoire au lieu de faire des forages sauvages sans aucun controle et les risque de paulution de la nappe fréatique y a til u des analizes géologique et sa dure pas trés longtemp. https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_stations_de_dessalement_en_Algérie ou prendre éxemple sur le systéme bougirat mostaganem l’idée et bonne https://www.youtube.com/watch?v=yQdqyhuHtWE
cosinus :
parler de 20l/s c’est tout simplement du Khorti si le débit serait de 8l/s ce serait déjà fabuleux. faites une petite enquête et vous verrez. Au centre ville rue meslem (variete) depuis le 6 juillet on a eu que 4 heures d’eau le 21 juillet puis plus rien jusqu’à ce jeudi 11/08. Du jamais vu même dans les pires moments. Il y a une mauvaise gestion dans la distribution de l’eau et plaignez vous autant que vous le voulez. Leur réponse ne varie pas on va voir vous allez avoir l’eau demain aujourd’hui c’est le tour de bizard et rebelote. la citerne est à 1500DA et dans un immeuble vous ne pouvez stocker que 1000litres( pas d’espace). on est pris en tenaille entre des incompétents et des charognards. comme disait l’autre le cauchemar continue. et effectivement je le confirme le directeur de l’ADE est en congé. il a bien choisi son moment pour partir (...)
Commentaire n°275113 :
Que du bricolage. On a bricolé, on bricole et on bricolera pour toujours. Absence de vision et le manque de programmation aboutiront à cette situation anarchique. Les parachutés aux postes supérieurs tel que le nouveau directeur de l’ADE finiront par baisser les mains et attendront les pluies. Que fait au juste l’ADE ??? Quel est son rôle ??? Distribuer l’eau s’avère difficile pour cette ADE, alors que se passera t il si elle le produisait ???????????????????????
Commentaire n°275156 :
Le temps que nous vivons actuellement ( Chaleur, manque d’eau, manque d’énérgie, crise économique, etc.) serait clément que celui dans 20 ans (2040). Tous les indicateurs sont au rouge, l’Algérie sera en face d’un stress énorme qu’il la plongera dans le chaos. Pour sauver l’Algérie, il faut cesser le bricolage et prendre des mesures sérieuses pour vos enfants pour depasser la décennie 2040/2050 avec moins de dégats. Il faut des centrales nucléaires, il faut changer le climat par le remplissage de toutes cuvettes naturelles par l’eau de mer. Hélas, ceci sera impossible avec le rythme actuel, des chantiers qui prennent des décennies. Klekoum boubi
MAMI :
50.000 m3/jour au bénéfice de 280.000 habitants, ca fait presque 200 litre par personnes et par jour. On passe d’un excès a un autre.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus