Mercredi  26 Rabi Thani 1438  -  25 janvier 2017
  Accueil > Evénements
Le Chef de Sûreté de Wilaya honore les journalistes
lundi 6 mai 2013, écrit par : Azzouz Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

A l’occasion de la journée mondiale de la liberté d’expression célébrée le 3 mai tous les ans, le Chef de Sûreté de Wilaya de Sétif a réuni ce dimanche les journalistes et les correspondants de la presse locale.

Le Chef de la sûreté a saisi cette occasion pour s’entretenir individuellement avec chaque journaliste. Il a par l’occasion félicité leurs engagements dans ce noble métier où ils sont parfois confrontés à des conditions d’exercice délicat, à de pressions permanentes et même à des menaces. Il a appelé au respect du journaliste. Celui-ci, a t-il conclu, représente la voix par laquelle les citoyens expriment leurs opinions, leurs préoccupations et même leur espoirs.

11 commentaire(s) publié(s)
SetifForEver :

Monsieur le Chef de la sûreté de wilaya de Sétif parle du métier de journaliste en connaisseur : « exercice délicat, pressions permanentes, menaces ». Il sait de quoi il parle et il sait de qui émanent ces pressions et ces menaces qui font du métier de journaliste un « exercice délicat » mais je suppose qu’il s’est bien gardé d’aller plus loin dans la précision…
Rassurez-moi, lors de ces entretiens en tête-à-tête avec chaque journaliste, quel message a-t-il été chargé de leur transmettre ?
Qu’un flic « convoque » des journalistes pour leur faire un laïus sur la liberté d’expression me sidère proprement et que des journalistes aient accepté de participer à cette mascarade m’afflige… Mais enfin, ne soyons pas étonnés, c’est ainsi que les choses se passent dans la République verdoyante, n’est-ce pas ?

Commentaire n°186128 :

HONTE SUR VOUS, les agneaux sont invités par les loups
Quelles conneries auxquelles nous sommes entrain d’assister. Il y’en a pas qu’un seul SACI HAMZA à Sétif tristement connus par son lèche bottes (ass licker).
Je ne vois pas qu’elle est la relation qui existe entre la police et le journalisme.
Le Chef de la sûreté a saisi cette occasion pour s’entretenir individuellement avec chaque journaliste] HA HA HA , c’est quoi cette salade, est ce que des tests psychologiques ont été procédés.
Finalement, j’estime que c’est une grande honte pour les journalistes qui ont accepté cette invitation, ils ont sali leurs dignités et ne font que des khobsistes
Il faut savoir refuser et dire non et que chacun reste dans son camp, c’est dangereux pour la liberté quand la presse devient un outil de la police.
Les intellects à 2 sous

19 :

ana-sahbek....................anta-sahbi.

Beaumarchais :

quoi ! encore formalité a faire croire que la police fait son travail ocnvenablement !!! et kes journalistes impressionés et peur a poser bonnes qstions et nous approter le rapport de la police sur ttes les ffaires nn elucidé de crime comme le meutrier de l’enfant au souk abacha, et la drogue a gogo dans les quartier et c quoi leur strategie a faire arreter l’anarchie social, vol voyoutisme, drogue, circulation, respect des pietons, les motards qui mettent la vie des enants en danger, le tapage nocturne,les points noirs de la ville, un constat simple que tout le monde le constate, ya aucune patrouille reguliére dans les quartiers, au moins de marquer presence de la sureté et disuaser tte tentative du mal
acharbou a gazouz et faites photo de souvenir, des moutons, feter la journée de la presse, c faire conference de presse ou y aurait liberté totale a poser qstion sur la sureté des citoyens setifiens

Azrayen :

Et Voila, avec une bouteille de Gazouz, on arrive a mettre les pseudo-journaleux dans la poche.
C’est un mélange des genres qu’on ne voit qu’au pays de Boutef !!!

Azrayen :

Ca va fort la censure sur ce site, c’est vrai que vous défendez les journaleux " dont vous faites partie" et vous n’aimez pas qu’on les critique, Tous des vendus au pouvoir, on passe la brosse, pas un mot sur les scandales, Sonatrach, l’autoroute, rien tous va bien ; Chut dormez peuple, on veille sur tout !!!
Pffff !!!
Quand on veut être un VRAI JOURNALISTE, on ne va pas boire du gazouz chez la police !
A bon entendeur

salim :

je voie pas ou il est le problème si la sureté a invité les journaleux .soyez positif un peu mes freres et soeurs et chaqu’un fait son bolo corectement et tout va bien..salim lyon

h’mamji :

"Tayabet El Hammam" , dixit le chef suprême de la répression du val de grâce, qui pendant 14 années de brimades ( Bouteflika reste le président qui aura emprisonné le plus de journalistes durant son exercice) et de mépris, n’a jamais reçu la presse !

donia :

bled gazouz

Confirmation Paris :

Les journalistes a la botte du Pouvoir !!

Confirmation Paris :

Ne le dites a personne .

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles