Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus  
  Accueil > Reportages >

Hommage au Chahid Amar MARNACHE

lundi 22 mai 2017, écrit par : M.F. TOUMI

Amar MARNACHE qui est né le 04 Février 1934 à Taguitount (1) dans une famille conservatrice de fellahs a fait sa scolarité primaire dans l’unique école de sa localité sans pouvoir poursuivre ses études comme beaucoup d’Algériens de l’époque. Cette exclusion le poussa à aider ses parents dans les travaux de culture. Les massacres du 08 Mai 1945 contre la population pacifique de Sétif, Guelma et Kherrata renforcera son aversion pour le colonialisme d’autant plus qu’après l’attaque du Bordj de Taguitount et quelques édifices publics cette localité a vécu une féroce répression.

En 1954 il a été enrôlé dans l’armée d’occupation dans le cadre de la mobilisation obligatoire imposée aux Algériens. Il a été affecté dans une caserne de la région de Blida où il suivra sa formation militaire. A l’issue de sa conscription, il regagna sa région natale et côtoya le mouvement national d’où son éveil patriotique.

En 1956, après le sabotage du réseau des pylônes de téléphonie entre Amoucha et Kherrata, lui et son frère Tahar sont arrêtés, amenés au centre militaire d’Oued El Bared, ils seront interrogés de manière musclée.

- Amar réussit à convaincre ses tortionnaires de sa disponibilité à collaborer. Une fois libéré, il rejoint directement le maquis de Babor (Région 01, Wilaya 02). Depuis, son champ d’action toucha Megrass et ses environs (Labiyama, Sandouli, Lamhana, Keraïria, El-Sayeh, Ouled-Djelil, Takouka etc...).

En raison de sa formation militaire et sa connaissance du terrain, il est désigné comme Chef d’un Groupe de Commandos qui sévira dans la région de Magress, Ain-Abassa, Kherrata, Draa El-Gaid, Tizi N’Béchar, Beni-Felkaï etc... L’armement de ce groupe se faisant surtout à partir des pièces récupérées après des embuscades réussies contre l’ennemi.

Plusieurs hauts faits d’armes de ce chahid demeurent ancrés dans la mémoire populaire notamment :

Des suites d’une dénonciation le 15 Juin 1959, Amar MARNACHE et ses compagnons sont encerclés dans une ferme à Boukehoula près de Chouf Lamaouche (localité faisant face à El-Batha (Ain-Abassa) où il sera mortellement atteint d’un obus de canon.

La mort d’Amar MARNACHE et ses compagnons a été accueillie avec allégresse par les militaires, colons et collaborateurs de toute la région.
De nos jours, un lycée à la cité Yahiaoui (Tanga) Sétif immortalise le nom de chahid.

M.F.TOUMI

(1) Décision du 24 Décembre 1873 du Gouverneur Général d’Algérie, rattachant l’annexe militaire de Taguitount au secteur militaire de Sétif.

10 commentaire(s) publié(s)
somebody :
Rahima Allah le chahid Amar Marnache et tous les martyrs. Des hommes qui ont eu la noblesse d’esprit et le courage, de mettre un terme à une hégémonie esclavagiste. Ils ont agi en leur âme et conscience , tout en sachant qu’ils mettent leur propre vie en danger de mort. Les femmes et les hommes de cette tempe méritent le plus grand respect. Leur rendre hommage est un devoir. Ps : Merci M.F.Toumi pour tes louables efforts...
merouche charaf éddine :
salam oualikoum-qui a connue kadour merouche qui a libérer des prisonnier a la prison de sétif et que l’armée française a tuer et jeter au chien sur la route de bord bou raridj en algérie y avait les camp de consontration pour les juifs en enrope et le camp de ksar ettir pour les algériens http://www.setif.info/article8467.html et vidéo https://www.youtube.com/watch?v=kWNTvvoAja0 et https://www.youtube.com/watch?v=28GyxxRq6mU
Aïssa :
Que tous ces combattants reposent en Paix . Honneur, gloire, et reconnaissance à eux, pour avoir donné leur vie, pour notre Liberté. Ne les oublions pas. Salam.
Commentaire n°273827 :
Gloire à nos chouhada Qu’ils reposent en paix Qu’ALLAH leur ouvre les portes du paradis Des suites d’une dénonciation le 15 Juin 1959, Amar MARNACHE et ses compagnons sont encerclés dans une ferme à Boukehoula près de Chouf Lamaouche (localité faisant face à El-Batha (Ain-Abassa) où il sera mortellement atteint d’un obus de canon. travail des historiens Est-il possible de donner le nom de la personne ou du groupe de personne qui est / sont à l’origine de cette dénonciation (il se peut qu’il(s) soi(en)t un détenteur d’une carte d’ancien moudjahid Qui sont les martyrs, quel est leur nombre dans le hadith. Le vrai martyr est celui qui meurt ou se blesse et meurt de sa blessure dans une bataille menée pour la cause d’Allah. Egalement, d’autres peuvent être martyrs, selon ce qu’a été rapporté par Al-Boukhârî d’après Abou Hourayra (Qu’Allah soit satisfait de lui), que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : Les martyrs sont de cinq types : Celui qui a trouvé la mort à la suite d’une épidémie ; Celui qui est (...)
nosy-bé :
Cette semaine Amar Marnache reviendra ,comme il est parti . An lambeaux ,l’âme vide et le ventre creux ,mais avec courage et fierté d’avoir été jusqu’au bout de ce qu’il voulait faire de sa vie . Il a rêvé,puis espéré , qu’un jour son pays ,l’Algérie ,serait libre de toute attache avec autrui ,que le peuple algérien déciderait en toute souveraineté et démocratie de ce qu’il ferait de sa vie , de son pays ,de son Histoire . Il a rêvé ...que l’Algérie ,par les soins de ses enfants , deviendrait un grand jardin, planté de fleurs et d’oliviers ,où il fait particulièrement bon vivre . Comme au paradis ,comme il rêvait . Dans son rêve il n’a pas vu Ali-Baba ..Et pourtant ,Ali-baba est là ,omniprésent , dans sa nature ,dans son fief . Il sait,ainsi que ses amis, se cacher et attendre que le lopin soit libre ou libéré .Puis hop..! Ali-baba connait Paris , connait Hong-Kong , Médine , Genève , Panama ,les Îles vierges ,et Sumatra . Ali -Baba connait la phtaléine de phénol ,le bleu de méthyle ,il peut changer (...)
M0F.TOUMI :
Salut à tout le monde. Je remercie tous les lecteurs. Mes remerciements à Somebody pour ses encouragements et demande à Merchouche de bien vouloir nous faire communiquer tous les renseignements et informations concernant son parent tué par l’armée française à B.B.Arréridj pour nous permettre de faire un article concernant son parent. Nous n’oublierons jamais ceux qui se sont sacrifiés pour chasser de l’Algérie les soldats et les envahisseurs de l’empire colonial. Bigeard, Massu et autres militaires qui sont dans la poubelle de l’histoire. Quoique fassent les ennemis d’hier, d’aujourd’hui et de demain, l’Algérie ne sombrera jamais. M.F.TOUMI
akouche :
Rahim laho le cousin amar mernacheil il a laissé un grand vide et il nous a laissé l Algérie rahim Allah chouhada
M.F.TOUMI :
En réponse à Akouche, je lui dis que Amar MARNACHE n’ est pas mort Je cite un vers de Victor Hugo Le plus beau patrimoine est un nom vénéré .M.F.TOUMI
mernache said :
السلام عليكم و رحمة الله و بركاته عاءلة مرناش استشهد منها سبعة شهداء جدة والدي تعد من خنساوات الجزائر رحمها الله و رحم كل شهداء وطني الحبيب : الجزائر
M.F.TOUMI :
Saha El-F’tour à tous les musulmans du monde entier. A MARNACHE Said, je dis que tout Algérien qui a un chahid dans la famille dois être fier contrairement à celui qui a un harki. Chaque Algérien ^porte cette histoire dans ses gènes. C’est elle qui nous a sauvés du sort des Peaux-rouges d’Amérique et des Aborigènes d’Océanie. Elle reste le meilleur garant de la pérennité de notre Nation. Bien assumée, elle nous aidera à mieux regarder l’avenir, loin de toute rancune ou esprit de vengeance. Eduqué aux vertus de la clémence et du pardon, le peuple Algérien n’a pas pour autant de droit d’oublier surtout que certains cercles véhiculent des idées pour pousser le peuple Algérien à renier la glorieuse guerre de libération du pays du joug colonial qui a échoué dans toutes ses tentatives d’asservir le peuple Algérien. Ces relais subiront le même sort. (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles